Les actus de la cité

Présentation de If, tapisserie-installation

03.11.2015
IMPRIMER
PARTAGER

If est l’oeuvre lauréate de l’appel à création lancé en 2014 par la Cité internationale de la tapisserie sur le thème : "Matrice-tapisserie".

En lien avec l’État (Direction Générale de la Création Artistique / Direction Régionale des Affaires Culturelles / Massif Central), elle prend cette année-là la forme d’une commande publique artistique pour la réalisation d’une "matrice-tapisserie". Cette oeuvre a vocation à être mobile et itinérante, à la fois oeuvre d’art et dispositif de médiation.

If offre au spectateur une réinterprétation contemporaine d’un savoir-faire séculaire : la tapisserie d’Aubusson. L’œuvre s’inscrit dans la continuité des verdures, emblématiques de la production tissée aubussonnaise, qui, dès le Moyen Âge, mettaient en scène une nature imaginaire et fantastique.

Ce projet s’inspire du tableau L’arbre aux corbeaux de Caspar David Friedrich, dans lequel le temps semble comme suspendu. Il introduit une dimension contemplative, méditative, dans notre époque contemporaine marquée par le virtuel. Il reprend le motif du corbeau, lien entre le monde physique et le monde spirituel, entre le support tissé et la lumière projetée.

Les branches, au premier plan, donnent une sensation d’écorce. Dans un second plan, plus fines, elles semblent disparaître, comme absorbées progressivement par la lumière. Le ciel occupe le dernier plan, comme une trame de fond dans laquelle se fondent la tapisserie et le ballet des nuages. Ainsi se dégage l’impression que la tapisserie absorbe l’image en même temps que l’image lisse la trame du tissage.

Cette tapisserie lumineuse et animée offre une sensation nouvelle de fixité dans le mouvement. Elle fait le lien entre tradition, transmission du savoir-faire, recherche et innovation.

Une installation dévoilée le 6 novembre 2015, dans le cadre des festivités accompagnant le lancement officiel du timbre aux couleurs de la tapisserie d’Aubusson.

 

Pascal Haudressy, né en 1968, vit et travaille à Paris. Sculpteur et artiste numérique, il est représenté par la Louise Alexander Gallery. Après dix ans passés à l’Unesco en tant que responsable de projets culturels et de nombreuses réalisations impliquant des artistes de notoriété internationale, Pascal Haudressy décide de se consacrer pleinement à son travail artistique personnel. Ses premières œuvres datent de 2005.  Son travail crée un lien entre passé et futur, entre science et mythe. Dès le départ, ses sculptures, installations et vidéos se caractérisent par leur exceptionnelle technicité et l’utilisation de matériaux et de technologies de pointe. Le caractère esthétique du travail pleinement assumé par l’artiste ne se départit jamais d’une forte dimension symbolique et d’un questionnement existentiel sur le devenir de l’homme. Les mutations du réel et la pluralité des expériences qui en découlent constituent le point nodal de la réflexion et de la pratique artistique de Pascal Haudressy.