Appels à création

Confluentia

IMPRIMER
PARTAGER

Bina Baitel, Grand Prix – Appel à création contemporaine 2012
Tapisserie laine, meubles en chêne plaqué, environ 7 m2.

Le projet Confluentia de Bina Baitel a remporté l’édition 2012 de l’appel à création contemporaine de la Cité de la tapisserie, organisée en partenariat avec la Cité du Design de Saint-Etienne.

Alliant des meubles tapissés et un tapis ras d’Aubusson, Confluentia est un projet hybride, « un micro-paysage entre mobilier design et tapisserie » selon les mots de Bina Baitel. L’objet apparaît comme un paysage intérieur, à l’instar des tapisseries d’Aubusson des XVIIème et XVIIIème siècle, tel un plan d’eau étendu entre deux reliefs boisés. C’est un paysage domestique qui rappelle à la fois la nature et des typologies familières de l’habitat que sont les meubles d’appoint et le tapis.

Le dessin est abstrait, il représente un lac paisible, générateur de sérénité tout en étant animé par le jaillissement de deux sources. C’est un espace propre à la contemplation. Le motif du dessin évoque une carte topographique: le tapis est le dessin d’un lieu, d’un espace de vie. Il renvoie à un usage oriental du tapis comme lieu idéal pour partager un moment de convivialité. Bina Baitel fait entrer l’usager dans le paysage, qui devient acteur de la tapisserie. L’action ne s’inscrit plus en relation avec la tapisserie mais dans la tapisserie elle-même. Confluentia est le point de confluence entre la perception in-visu et l’expérience in-situ.

De nombreux échanges ont eu lieu entre la designer et les artisans pour la préparation du tissage, l'échantillonnage, le choix des couleurs, le traçage du carton et l'insertion de la tapisserie dans les meubles de chevets qui l'accompagnent. La réalisation du tissage a été confiée à l'atelier Françoise Vernaudon. Les meubles de chevet ont été réalisés par La Fabrique (Lyon) et la tapisserie d'ameublement par les Ateliers Charles Jouffre (Lyon).

Bina Baitel est née en 1977 à Paris. Diplômée de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-La Villette, elle fonde son propre studio en 2006. En 2008, Bina Baitel est lauréate de l’aide à la création du VIA pour son luminaire PullOver. Avec un style qui se caractérise par un jeu sur les matériaux et les volumes, ses créations, à l’instar de sa collection Under My Skin, pour laquelle elle collabore avec la galerie Next Level, répondent à une volonté de créer des objets fonctionnels. Après des collaborations avec la grande distribution, des marques de luxe, des maisons d’édition et des galeries d’art, Bina Baitel remporte la même année, en 2012, le Grand Prix de la Cité de la tapisserie et le Prix de la création de la ville de Paris.

Pour aller plus loin

Téléchargez le dossier de presse