Les savoir-faire d'Aubusson

La restauration de cartons

IMPRIMER
PARTAGER

La restauration et l'étude des cartons anciens est indispensable à la compréhension de la production de tapisseries au cours des siècles.

Une tapisserie ne pouvait pas être tissée sans l'intervention d'un peintre-cartonnier qui réalisait le modèle de la pièce à tisser. Longtemps considérés comme de simples outils, les cartons peints prennent peu à peu leur place dans l'histoire de l'art. La restauration des modèles anciens est une façon de remettre en avant le travail de ces artistes spécialisés. La prise en compte des cartons de tapisserie dans les collections est une des clés de la production de connaissances sur la tapisserie et ses savoir-faire. Le phénomène de l'interprétation peut par exemple s'étudier à travers l'évolution de l'œuvre, de la maquette de l'artiste au carton de tapisserie puis à l'œuvre tissée.

Le carton, placé sous les fils de chaîne pour guider le lissier tout au long du tissage, subit des dégradations dues à son utilisation répétée : trous d'épingle, annotations et indications pour le tissage, etc. Les cartons anciens ont même parfois été découpés pour prélever un élément de décor ou des personnages, devenant des pochoirs pour reporter ces motifs sur de nouvelles créations.
De la même façon que pour les tableaux, la conservation et la restauration des cartons anciens, souvent redécouverts au hasard dans les greniers creusois, nécessitent l’intervention de restaurateurs experts, généralement diplômés d’écoles d’art et expérimentés dans le domaine des objets de collection.