Un musée innovant

Un parcours d'exposition inédit

IMPRIMER
PARTAGER

Le nouveau parcours d’exposition de la Cité internationale de la tapisserie occupe environ 1200 m2. La scénographie en trois espaces est signée Frédérique Paoletti et Catherine Rouland. Elle est complétée par une plateforme de création contemporaine.

Attention, l'espace "Tapisseries du monde" est fermé pour le renouvellement des œuvres jusqu'à la fin mars 2017.

Tapisseries du monde

Cette première salle est consacrée aux expressions textiles de différentes régions du monde pour montrer l’universalité des techniques de tissage. Les textiles présentés proviennent des collections de prestigieuses institutions parisiennes et de province.

Les pièces sont regroupées en cinq aires géographiques : Amérique du Sud, Amérique du Nord, Maghreb, Delta du Nil, Proche-Orient et Asie au sens large (Asie centrale, Inde, Chine, Indonésie, Japon). Cette section d’exposition fonctionne comme un contre-point à la labellisation Unesco : la tapisserie d’Aubusson s’inscrit au sein d’une technique textile universelle, employée par presque tous les peuples de la planète à un moment de leur histoire.

Les Mains d'Aubusson

Cet espace dédié aux savoir-faire de la tapisserie d’Aubusson met en relief ce que recouvre le label Patrimoine culturel immatériel de l’humanité décerné par l’Unesco, en particulier le fait que la production aubussonnaise est définie par l’idée de tapisserie à 4 mains : une tapisserie d'interprétation, née de la rencontre entre un projet artistique porté par un créateur et un savoir-faire détenu par un artisan d'art.

Des documents iconographiques et audiovisuels sur tablettes ainsi que des objets présentent tous les savoir-faire. Le visiteur peut réaliser sa propre tapisserie sur table tactile grâce un serious game de tissage. Des objets et documents audiovisuels racontent le quotidien de la communauté professionnelle de la tapisserie d’Aubusson – des filateurs aux restaurateurs – maintenue complète depuis six siècles. Toutes les productions sont représentées : tapisseries murales, tapis d’Aubusson, tapis de haute-lisse, broderie sarrasine, tapisserie à l’aiguille, moquette mécanique, etc.

La Nef des tentures

Espace phare du nouveau parcours d’exposition, la Nef des tentures est une invitation à voyager au fil de cinq siècles et demi de production en tapisserie d’Aubusson. Parcours chronologique aux dimensions dignes du gigantisme des tapisseries, cet espace de 600 m2 et de 7 m de hauteur en finit avec la présentation traditionnelle des tapisseries sur le modèle d’une galerie de peintures. La scénographie évoque, grâce à des décors en trompe-l’œil inspirés du théâtre, leur époque d’origine pour une véritable immersion dans l’univers tissé d’Aubusson.

Le parcours est chronologique et la présentation est entièrement modulable. De nombreuses informations sont apportées sur la façon dont sont fabriquées les tapisseries, en écho à la section précédente consacrée aux métiers.

Tout au long de la Nef, des tablettes multimédia sont à disposition des visiteurs pour zoomer sur des caractéristiques techniques de différentes tapisseries. Cette lecture technique des tapisseries est à la fois poussée et pédagogique. Elle fait le lien avec l’inscription des savoir-faire de la tapisserie d’Aubusson sur la liste représentative du Patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco.

Le renouveau contemporain avec la plate-forme de création

Concrétisant les fonctions de recherche, de prospective et d'ouverture à la création contemporaine de la Cité, cet espace expérimental met en avant les créations originales issues notamment de l’appel à création annuel de la Cité, poursuivant le parcours permanent en un "espace XXI" en mouvement.

Pour prolonger la visite, un programme d'activités autour des savoir-faire d'Aubusson

Le musée propose des démonstrations de tissage et de restauration dans les espaces professionnels. Dans un atelier de tissage accueillant un métier à tisser de 7 m de long, les visiteurs peuvent découvrir le tissage en cours de la "Tapisserie du centenaire de la Première Guerre mondiale" : Pieta for World War I, d'après Thomas Bayrle.