Les actus de la cité

Aubusson tisse Tolkien: deux nouvelles pièces bientôt révélées

17.09.2018
IMPRIMER
PARTAGER

Initiée en 2017, l'aventure « Aubusson tisse Tolkien » continue pour la Cité internationale de la tapisserie, avec le dévoilement de deux nouvelles pièces de la Tenture Tolkien dès cet automne à Aubusson.

Le travail des lissières sur la première tapisserie de la Tenture Tolkien, Bilbo comes to the Huts of the Raft-Elves, avait su convaincre la foule rassemblée pour la découvrir le 6 avril dernier.

Baillie Tolkien, belle-fille du célèbre auteur et qui a été son assistante pendant les dix dernières années de sa vie, notait à quel point la tapisserie soulignait la qualité de l'œuvre de son beau-père en la transposant dans des dimensions monumentales. Elle se réjouissait de la rencontre du savoir-faire français avec l'œuvre graphique du "so British" Tolkien : "Je suis convaincue qu’il aurait été absolument ravi de cette tapisserie et du fait que des mains humaines ont travaillé maille après maille pour reproduire son œuvre."

Retrouvez la première tombée de métier en vidéo :

 

Après l'emblématique Bilbo, les lissiers d'Aubusson et de Felletin se sont attelés au tissage de grands paysages de la Terre du Milieu, avec deux œuvres tirées du Silmarillion: Halls of Manwë - Taniquetil, confiée aux Ateliers Pinton à Felletin et Glórund sets forth to seek Túrin, tissée par l'Atelier Patrick Guillot, qui s'est installé pour cette réalisation dans l'atelier de tissage de la Cité de la tapisserie. Les deux œuvres seront libérées des métiers à tisser, à Felletin puis à Aubusson, pour être dévoilées ensemble dans l'amphithéâtre de la Cité de la tapisserie, le 5 octobre prochain. Après l'exécution des coutures de finition, les tapisseries rejoindront Bilbo dans l'espace de présention du projet au sein de la Cité de la tapisserie.

Les œuvres

Halls of Manwë - Taniquetil, d’après Silmarillion, Livre II, Settings of Middle Earth. Original de J.R.R. Tolkien, 1927-1928, crayon, aquarelle, gouache, 24,4 cm x 18,4 cm. Projet d’une tapisserie au format : 3,20 m x 2,42 m. © The Tolkien Trust 1973.

De nombreux dessins de Tolkien accompagnent la gestation de la Terre du Milieu, et illustrent sa géographie singulière. Les œuvres représentant des épisodes sont autant de prétexte pour montrer des lieux. Le Palais de Manwë sur les Montagnes du Monde au-dessus de Faërie, dessiné en 1928, représente le Taniquetil, la Haute Pointe Blanche, dominant la chaine des Pelóri, ces immenses murailles montagneuses qui protègent la frontière orientale de Valinor, le pays des Valar. À son sommet se trouve le palais du premier des Valar, Manwê, qui y règne avec son épouse Varda. Le Taniquetil est sans doute une de ces "montagnes vues au loin, qu’on escaladera jamais", que Tolkien évoque dans une de ses lettres à son fils Christopher
(Lettre 96).

Jean-François Luneau, enseignant-chercheur en histoire de l'art à l'université Clermont-Auvergne.

Glórund sets forth to seek Túrin, d’après Silmarilion, Book II, Settings of Middle Earth.Original de J.R.R. Tolkien, 1927, crayon, encre noire, aquarelle, 16 cm x 21,7 cm. Projet d’une tapisserie au format : 2,80 m x 3,60 m. © The Tolkien Trust 1977.

Dans Le Livre des Contes Perdus, Tolkien commence vers 1919 l’histoire de Tùrin, un homme du Premier Âge, et celle du dragon Glorund – plus tard Glaurung –. Le dragon y est décrit comme un "grand ver" portant des écailles de bronze poli : son souffle est un mélange de feu et de fumée qui détruit les habitations des Elfes (les Rodothlim) situées dans les cavernes surplombant le fleuve. Volant leurs richesses, le dragon constitue un magot et fait de leurs maisons sa tanière. L'aquarelle Glórund part à la recherche de Tùrin, bien qu’exécutée un peu plus tard, en 1927, illustre la scène que Tolkien a imaginé pour les Contes Perdus, avec une entrée unique semblable à une caverne : avec Les Enfants de Hùrin (1920-1925), les cavernes de Rodothlim seront remplacées par la forteresse elfique de Nargothrond.

D'après Wayne G. Hammond et Christina Scull, J. R. R. Tolkien Artiste et illustrateur.

 

La Fondation d'entreprise AG2R LA MONDIALE pour la vitalité artistique est Grand Mécène de la Tenture Tolkien.