Appels à création

Panoramique polyphonique

IMPRIMER
PARTAGER

Cécile Le Talec, Grand Prix - Appel à création contemporaine 2011

Cécile Le Talec construit son œuvre, très influencée par l’anthropologie, sur la mise en volume des sons. Cherchant à faire advenir matériellement ce qui est par nature immatériel, le son peut devenir dans ses différentes installations un simple objet ou silence. Le son est présent mais il peut être ou ne pas être. De la même façon, l’oiseau producteur de son(s) et d’inspiration(s) peut être présent ou absent. Le souffle, outil plastique de prédilection de l’artiste, structure sa réflexion pour donner au son sa matérialité. Le souffle est musique et la musique est architecture. L’architecture devient paysage et l’Homme évolue dans ce paysage.

Projet architectural tissé et sonore, Panoramique polyphonique invite le visiteur à pénétrer l’espace tissé et sa lumière bleutée pour écouter une bande musicale mixant des chants d’oiseaux et le langage sifflé de l’Ile de la Gomera (le silbo), lui-même inscrit au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO. La bande-son donne aux oiseaux invisibles une présence, pour rappeler qu’ils peuplent en silence les tapisseries d’Aubusson depuis le XVème siècle. Les fils de chaîne, dissimulés, évoquent les cordes vocales, jamais visibles, toujours présentes à l’oreille. En pénétrant le panoramique, l’Homme s’engage dans un horizon circulaire.

Dans ce salon de musique circulaire construit à taille humaine (2,20 m de haut pour 2,20 m de diamètre), la tapisserie est à la fois l’espace et le symbole. Tous les fils de la tapisserie sont rentrés pour créer une impression de double face. Ce dispositif architectural met en scène une montagne panoramique. Celle-ci traduit la musique en image en jouant sur les changements d’échelles, par la reproduction d’un immense détail – le spectrogramme de chants d’oiseaux –, dans une approche plastique qui donne forme à des supports immatériels. Le détail devient le tout dans une mélodie aussi universelle que la parole des oiseaux.

Le tissage de Panoramique polyphonique a été réalisé par l’Atelier A2 à Aubusson. Il a été inauguré le 29 juillet 2013 au Centre Jean-Lurçat à Aubusson. La pièce a été exposée notamment au Zhejiang Art Museum à l'occasion de la première Triennale internationale d'art textile d'Hangzhou, en Chine, en 2013.

Représentée par la galerie parisienne School Gallery, Cécile Le Talec a exposé dans différents Fonds régionaux d’art contemporain, mais aussi à l’étranger, dans des galeries et musées d’art contemporain (Mexique, Russie, Chine).