La tapisserie, le mur et l'architecte

Troisième prix : "3"

IMPRIMER
PARTAGER

Marion Subert, Anne Boisseau (BMA "Art de la lisse"), Clément Polteau (ENSA Limoges), Sarah Ducarre (DSAA Raymond Loewy), Rafael Galoyan, Thomas Bachelé (ENSAP Bordeaux) remportent le troisième prix pour un projet qui porte bien son nom : 3. Le projet prévoit la mise en place d'un espace circulaire sous la forme d'un couloir créé à l'aide deux tapisseries, dans lequel le visiteur déambule et, à la manière d'un labyrinthe, repasse trois fois au même endroit sans jamais en avoir la même perception.

L'équipe est partie de l'idée de créer un espace en interaction avec le spectateur, qui se modifie selon trois cycles avec des changements de lumière, pour tour à tour raconter une histoire, raconter un matériau, et enfin raconter un espace. Par la lumière est ce qui lui est révélé ou non, le visiteur parcourt trois fois un même espace sans être le même.

Disposées de manière circulaire, les deux tapisseries forment un couloir dans lequel le visiteur pénètre en soulevant un pan de la tapisserie périphérique. Il est alors invité à découvrir au fil de son cheminement une tapisserie narrative classique, présentant l'histoire de Thésée et le Minotaure. Après un premier tour, il peut soulever un pan de la tapisserie intérieure pour reprendre son cheminement dans un deuxième cycle : cette fois, la tapisserie est rétro-éclairée, et laisse entrevoir la lumière par les fentes de relais laissés ouverts. Ce nouvel éclairage amène le visteur vers une vision sensible de la structure de la tapisserie et provoque une deuxième perception du même espace. Le visiteur peur alors soulever le pan de tapisserie qui le ramène vers le début du troisième cycle. Cette fois, la déambulation se fait dans la pénombre, l'espace éclairé en lumière noire. Des fils de trame réfléchissant la lumière noire dessinent des lignes qui viennent scander l'espace pour créer un trompe-l'œil amenant peu à peu le visiteur vers la sortie.